15 janvier 2018

Mon aventure de formateur JCI avait le goût du challenge!


J'ai rejoint la Jeune Chambre Internationale en 2007, mon parrain Noureddine LITAIEM m'a proposé de rejoindre cette organisation pour participer à créer un changement positif et servir la communauté de ma ville natale Radès (une ville de la banlieue sud de Tunis située à 12 Km de la capitale). 
Depuis le début, j'étais très bien intégré au sein de l'équipe et plusieurs grands formateurs de l'organisation locale m'ont encouragé à assister aux formations proposées par JCI Radès et les autres organisations voisines.
J'étais très passionné par ce monde de développement personnel au sein de l'organisation et je m'estimais chanceux d'avoir profité de ces formations, séminaires et conférences d'un niveau professionnel pour la plupart gratuites ou à un prix très abordable puisque les formateurs JCI sont bénévoles et la JCI déconseille de faire du profit en organisant les formations (il faut juste couvrir les charges de l'organisation).
Je voulais devenir formateur et même formateur international. Une décision qui a suscité beaucoup d'engagement et d'efforts. 
En 2009, j'ai décidé de participer à un événement régional de la JCI qu'on appelle AMDEC (Africa & Middle East Development Council North ) qui a eu lieu au mois de Mars 2009 à Alep en Syrie. L'objectif était de participer à une session de formation de formateurs (JCI Presenter & JCI Trainer) qui dure 3 jours de suite puisque la dernière session organisée en Tunisie a eu lieu en 2006 (je n'étais pas membre à l'époque). La session anglophone s'est bien déroulée avec des participants extraordinaires de plusieurs nationalités et un trio de formateurs que je salue (Mohamed MAKKAOUI (Head Trainer), Tamara KABBOUR,  Manal ALMASRI & Lina DERKESHLI (Assistant Trainers). A l'issue de ces trois jours, j'ai obtenu mes certificats de formateur JCI (JCI Presenter & JCI Trainer) (voir ci-dessous)


La formation "Presenter" est dédiée aux compétences de la présentation (Public Speaking) et la formation "Trainer" qui durait deux jours complets proposait les compétences du formateur (Animer une formation pour adultes en alternant la théorie et la pratique et toutes les technicités nécessaires autour de l'andragogie). Ayant obtenu mon titre de formateur (JCI Trainer), j'ai commencé à proposer mes services de formateur au sein de mon organisation locale et aux autres organisations locales en Tunisie. Mon style marketing était jugé à l'époque "trop agressif", on n'avait pas l'habitude de voir un formateur appeler lui-même les vice-présidents formation pour leur proposer des modules. Au début, c'était difficile puisque ma façon de faire n'est pas commune après ils se sont habitués :)

L'objectif était clair: avoir de l'expérience et avoir le nombre d'heures requis pour participer au deuxième niveau de formation des formateurs (JCI Designer). Une très belle formation qui apprend aux formateurs certifiés à concevoir un module de formation (du design pure et dure). Une formation de très haut niveau qui durait 3 jours et accessible après l'obtention d'au moins 50 heures de formation. J'ai réussi mon challenge et au bout de quelques mois je me retrouve au mois de novembre 2009 dans une salle de formation à suivre la formation Designer lors du congrès mondial JCI à Hammamet en Tunisie. 

Ayant réussi "Designer", je deviens formateur certifié CNT (Certified National Trainer) voir ci-dessous 

J'étais tout content de l'accomplissement puisque j'en rêvais en plus en Tunisie, les CNT ne dépassaient pas les 20 et j'étais le plus jeune. 
JCI à l'époque offrait une autre formation pour comprendre les régles, les éthiques du rôle du "Head Trainer" puisqu'on ne se nomme pas "Head Coach " ou "Head Trainer" sans avoir les prérequis donc tout de suite après "Designer" j'ai suivi la formation des "Head Trainer" puisque je voulais comprendre ce que c'est. (Voir ci-dessous)

A ce moment là, la vraie aventure commençait et je n'avais qu'à mettre les bouchées doubles pour partir à l'international. Mon premier objectif était d'offrir à mon pays un Head Trainer sur la formation des formteurs (Presenter & Trainer). Alors, on a organisé la première session "Presenter & Trainer" de l'histoire de la Tunisie (Avant il y avait Prime et TROT qui ne s'organisaient plus et on avait des HT comme ITF Salah TABOUBI et le défunt ITF Khalil BEN SAAD) ayant mon mentor ITF et sénateur Belge Marc DE TIENNE comme "Head Trainer" j'ai beaucoup appris entant que Assistant Trainer. Après beaucoup de sessions entant que AT avec HT Laurence DE BOULOIS, Marc DE TIENNE, Ninon Joilleux AHOUDJINOU, Mohamed MAKKAOUI et autres. J'ai acquis mon titre de Head Trainer sur Presenter & Trainer ce qui a permis à la Tunisie d'organiser plusieurs sessions et de former des nouveaux HT.

Avec l'expérience et les journées de scène en Tunisie, j'ai pu accéder au titre NG (National Graduate) un titre qui vient couronner un effort intense et beaucoup de sacrifices (Voir ci-dessous)

Ces sacrifices étaient le fait d'animer des formations à l'échelle nationale durant les congrès régionaux, les académies, les conférences et aussi créer mon propre module selon les normes de la formation d'adulte. Ainsi, le module média training (Bonjour Micro!) version Française et (Micro: Macro Impact) version anglaise est né et a été validé par une commission de haut gradés de la formation international (JCI Training Committee). 
En parrallèle, je parcourais les pays pour acquérir les compétences nécessaires pour accéder au niveau international de la formation. J'ai créé des opportunités pour animer des formations dans plusieurs pays comme: le Maroc, L'Algérie, La France, La Belgique, La Turquie, La Serbie, Malte, L'Allemagne, les Etats-Unis, la Suisse, l'Azerbaijan, Le Senegal etc. et j'ai animé des formations dans deux conférences Africaines, deux Conférences Européennes, deux congrès mondiaux, deux franco-formations, etc. pour accéder au premier titre de l'international IG (International Graduate) voir ci-dessous


Un grand honneur pour moi de rejoindre le cercle de formateurs internationaux qui ne dépassait pas les 170 formateurs dans le monde. J'en étais fier  à 26 ans surtout après tant d'efforts.

J'ai continué à bosser dur pour améliorer mon niveau de formateur et j'ai conçu mon deuxième module pour le déposer à la commission mondiale de JCI Training afin de valider mon titre ITF (International Training Fellow) j'étais prêt à accéder au titre suprême de la formation en validant tous les prérequis mais malheureusement le système de grades a été arrêté et mis à jour selon de nouvelles normes. J'étais déçu certes à l'époque comme beaucoup de formateurs mais j'ai beaucoup appris le long de ce parcours. 
J'ai appris que les titres sont faits pour créer de la crédibilité au formateur mais il faudrait les mériter. Il y a un minimum de connaissances, d'expériences et de formations pour qu'on vous appelle "Head Coach" ou "Head Trainer" (un titre utilisé de nos jours à tort et à travers). Devenir formateur international nécessite beaucoup de travail, de sacrifices mais aussi beaucoup d'amour à cette profession (que je considère comme le plus beau métier du monde). 

Mon conseil à tous les jeunes formateurs de travailler dur, de se former et de ne jamais arrêter d'apprendre pour pouvoir former aurtui. Lisez , lisez et encore lisez des livres et des articles pour se faire un bagage et un background intéressants. Exercez avec professionnalisme le métier de formateur et apprenez des formateurs plus expérimentés que vous. Créez votre style et aimez ce que vous faites pour pouvoir réussir. 

Enfin, soyez vrais, honnêtes et surtout alignés avec ce que vous délivrez aux autres! 


Partager: