8 octobre 2017

Tout s'achète!


« Tout s’achète avec l’argent ! » c’est ce que disent beaucoup de managers et pseudo-leaders. Ceci pourrait paraître vrai par contre l’expérience a prouvé que pour pouvoir recruter des personnes compétentes et talentueuse, l’argent ne suffira pas. Les vrais leaders sont très conscients que la valeur « Argent » varie d’une personne à une autre. Malgré la crise, beaucoup de talents ne priorisent pas le volet matériel pour choisir l’entreprise de leur rêve. L’intelligence émotionnelle permet aux leaders de traiter les personnes selon leurs motivations et surtout ne pas considérer le collaborateur comme un produit à « acheter ».
Il faudrait bien comprendre ce qui pourrait créer une relation de confiance et de crédibilité entre le leader et son collaborateur. Avancer des propos genre : « Je t’ai embauché pour exécuter telle mission et je te paye pour cela » ne pourrait qu’empirer la situation et détruire la collaboration. Surtout avec une génération plutôt exigeante au niveau des relations humaines, le volet matériel ne pourrait pas être la source primordiale de l’engagement. Pour pouvoir créer cette volonté d’appartenir à son équipe, le vrai leader devrait réfléchir avant d’agir ou de parler. Pour pouvoir changer les mentalités, il faudrait que les leaders soient conscients que la rémunération n’est qu’un droit et non pas une récompense. N’oubliez pas que les talents se font rares et sont eux-mêmes conscients de leurs valeurs sur le marché. Avec l’expérience, nous apprenons que les personnes qui apportent de la valeur ajoutée à l’entreprise ne s’achètent pas. Par contre, comprendre leurs besoins et les motiver sur cette base s’avèrent des moyens très puissants pour les fidéliser. Le talent ne suit pas l’argent à tous prix. Il suit le leader pour un style de leadership, une communication respectueuse, des valeurs communes et surtout la valorisation de son potentiel. Beaucoup de jeunes très compétents ont quitté leurs entreprises parce que les managers considèrent cette compétence leur appartient du moment qu’ils payent. Soyons conscients que les talents se font rares et pour les fidéliser oublions les considérations matérialistes des choses et valorisons leur valeur ajoutée. Un tel comportement pourrait vous épargner des départs volontaires et des pertes de compétences. Favorisons plus l’écoute et l’empathie pour pouvoir comprendre les attentes de ces personnes et y répondre. L’argent pourrait acheter des produits, des services et des biens… Peut-être certaines personnes mais pas toutes. L’argent est un moyen mais pas une fin en soi…
Partager: